Accident de skis: quelques réflexes à avoir…

Les collisions sont souvent la conséquence d’une visite excessive, d’un comportement incontrôlé. Le skieur doit pouvoir s’arrêter, contourner celui qui évolue en aval.

C’est la raison pour laquelle, si une faute est avérée, le skieur victime pourra demander à celui qui se trouve à l’origine de la collision, la réparation intégrale de ses dommages corporels.
Encore faut-il ménager les preuves. Il n’est pas rare que dans l’urgence, le skieur victime ou ses proches néglige cet aspect, qui est pour autant déterminant pour la suite.
Par conséquent, si vous ou l’un de vos proches, êtes victime d’une collision sur une piste de skis, il convient:

  • de prendre le nom et les coordonnées exactes de l’auteur de la collision
  • de prendre les noms et coordonnées exactes des éventuels témoins.
  • demander la fiche d’intervention des secours
  • déposer plainte
  • prendre des photos des lieux: et encore mieux, si vous avez skié avec une petite caméra embarquée désormais très en vogue, conserver le film
  • déclarer le sinistre à votre compagnie d’assurance (dans l’hypothèse ou vous êtes assurés, par exemple dans le cadre d’un contrat Garantie Accidents de la Vie).